Peut-on être malvoyant et conduire un train ?

C’est le pari insensé d’un homme qui croit que même avec un handicap on est capable de faire des choses extraordinaires et qui nous le prouve !

Charles André Roh, car c’est de lui qu’il s’agit est un homme aveugle parmi tant d’autres. Du moins en apparence car derrière ses lunettes noires et son sourire bienveillant se cache un président de section (FSA) qui a le courage de défier tout le monde en organisant un camp qui va à l’encontre de tous les préjugés liés au handicap visuel.

Pendant une semaine exceptionnelle, six  jeunes malvoyants ont pu aller au bout de leurs rêves en s’entrainant avec les pompiers, en testant le vol libre en soufflerie dans un simulateur, en conduisant un train de Nyon jusqu’à la Cure, en découvrant le plaisir du sport équestre et de la ballade en moto, en maniant les commandes d’un tracteur et en se perfectionnant avec la sécurité des outils informatiques.

Fort de cette première réussite Charles André Roh est enthousiasmé par l’idée de recommencer l’expérience pour laquelle des sponsors se sont déjà annoncés.

Lien vers l’article de La Côte du 14 juillet 2015 (en PDF)

Faut-il interdire les e-trottinettes dans les zones piétonnes ?

Depuis la nouvelle loi du 1er juin 2015 s’appliquant aux gyropodes (plates-formes électriques à une ou deux roues de type Segway) et autres voiturettes électriques
Lien vers notre article du 14 avril 2015
les e-trottinettes s’arrachent et sont déjà en rupture de stock.

Les e-trottinettes ressemblent à des jouets et se plient comme les modèles traditionnels mais elles ont un moteur électrique (dans la roue arrière) et une batterie intégrée dans le plateau. Silencieuses et rapides elles peuvent rouler jusqu’à 25 km/h et les piétons ne sachant pas que ces engins sont électriques peuvent être amenés à ne pas les entendre ou à sous-estimer leur vitesse.

Il existe actuellement un vide juridique qui ne précise pas à partir de quel âge on peut les utiliser ni à quels endroits elles sont autorisées à rouler.

Mobilité Piétonne Suisse a demandé des éclaircissements à l’OFROU (Office fédéral des routes) afin de déterminer si une e-trott doit faire partie de l’espace piéton.

Si les e-trott obtiennent l’autorisation de circuler sur les zones piétonnes elles représenteront une menace permanente pour les personnes en situation de handicap qui devront redoubler de prudence dans un environnement déjà jonché d’obstacles ou elles ne seront désormais plus en sécurité malgré toutes les astuces de locomotion qu’elles ont appris à maîtriser…

Voir une e-trott en action
(démonstration de promotion malheureusement non audiodécrite)

Le project «goswim»

Alors que de nombreuses piscines en plein air ouvrent ces prochains jours, aller nager ne coule pas de source pour les personnes handicapées de la vue ou à mobilité réduite.

Une base de données renseigne désormais les nageurs en situation de handicap sur les infrastructures des piscines de leur région.

En quelques clics, on peut connaître les connexions en transports publics, l’accès aux bassins, la présence d’un ascenseur pour piscine ou encore la configuration des locaux (cabines, toilettes, douches).

Lien vers la base de données des piscines accessibles

Un nouvel outil au service de l’accessibilité

La fondation Suisse Claire & George, en collaborations avec hotelleriesuisse a mis au point une nouvelle plateforme pour vous aider à faire votre choix parmi 50 hôtels partenaires en Suisse.

Vous pourrez y choisir votre lieu de vacances préféré, la catégorie de l’hôtel qui convient le mieux à votre budget ainsi que l’accessibilité dont vous avez besoin.

La fondation Claire & George a été créée en avril 2013. Depuis, elle fonctionne en tant que plateforme nationale de coordination pour des vacances individuelles à l’hôtel avec des services additionnels. La fondation fait office de centre de compétence et met en réseau l’hôtellerie, les clients et les prestataires de services d’aide et de soins ambulants ou d’autres formes d‘assistance.

Lien pour visiter le site de la fondation Claire & George

Attention aux véhicules électriques sur les zones piétonnes

Mobilité piétonne Suisse lance un cri d’alarme  depuis que l’Office fédéral des routes (OFROU) a modifié les dispositions s’appliquant aux gyropodes (plates-formes électriques à une ou deux roues de type Segway) et autres voiturettes électriques.

En effet, dès le 1er juin 2015 , ces engins seront assimilés aux vélos électriques lents (limités à 25 km/h en mode électrique) et pourront donc circuler dans tous les espaces autorisés aux vélos ordinaires et dans les espaces qui étaient destinés initialement aux piétons obligeant ainsi les personnes en situation de handicap visuel à faire preuve d’encore plus de prudence…

Lien vers le communiqué de presse de  la Confédération suisse concernant l’assouplissement des prescriptions relatives à certains véhicules électriques.