L’étonnant projet de Gustave Revilliod : la construction du Musée Ariana

Depuis quelques années, le Musée Ariana propose un programme de visites spécialement adapté aux personnes aveugles et malvoyantes, dans le cadre notamment de ses expositions temporaires. Le Musée Ariana renouvelle ces rencontres autour de deux thèmes, d’une part l’architecture, et d’autre part les collections et leurs objets emblématiques.

L’architecture somptueuse du Musée Ariana est sans doute la première chose qui frappe le visiteur, avant même de découvrir la richesse des collections de céramique et de verre. Niché dans un écrin de verdure, le bâtiment éclectique construit à la fin du XIXe siècle à l’initiative de Gustave Revilliod (1817-1890) est unique à Genève. Avec son décor peint et sculpté, ses colonnes torsadées en marbre, ses ferronneries et la voûte étoilée de sa coupole elliptique, il ne cesse de surprendre.

Ces visites de l’architecture sont nées de l’envie de partager l’expérience de ce cadre exceptionnel. Elles proposent une description du bâtiment accompagnée d’une exploration tactile.


Date
• proposition permanente


Public
• adultes

Visite sur demande
Ces activités sont réservées aux personnes en situation de handicap visuel.
Places limitées à 5 personnes (+accompagnant)
Chiens guides d’aveugles bienvenus


Renseignements et réservations
Réservation auprès de l’accueil des publics par mail à adp-ariana@ville-ge.ch ou par téléphone au + 41 22 418 54 50


Lieu
Musée Ariana, musée suisse de la céramique et du verre
10, avenue de la Paix
1202 Genève


Contact
+41 22 418 54 54
adp.ariana@ville-ge.ch
Site internet

Gustave Revilliod, collectionneur et mécène, fait construire entre 1877 et 1884, par les architectes Émile Grobéty et Jacques-Élysée Goss, un musée privé destiné à recevoir ses collections personnelles (céramiques, peintures, sculptures, monnaies, etc.). A sa mort, en 1890, Gustave Revilliod lègue la majeure partie de ses biens à la Ville de Genève et le Musée Ariana devient musée municipal.

La visite aborde l’architecture fastueuse du musée qui se compose notamment d’un grand hall entouré de colonnades en marbre sur deux étages magnifiquement sculptées, le tout couronné d’une coupole étoilée de forme elliptique. La décoration intérieure privilégie le rez-de-chaussée avec ses nombreux plafonds peints par Frédéric Dufaux (1852 – 1943). La décoration extérieure comporte sur chacune des deux façades une série de 10 bustes dont celui d’Homère, Platon, Sophocle entre autres et celui des neuf Muses et Apollon.

Les attiques des façades latérales présentent chacune une inscription sculptée dans la molasse.

Au nord un texte du peintre et écrivain français Eugène Fromentin (1820 – 1876) : Imaginez au milieu des horreurs du siècle, un lieu privilégié, une sorte de retraite angélique, idéalement silencieuse et fermée où les passions se taisent, où les troubles cessent, où poussent comme des lys, des ingénuités, des douceurs, une mansuétude surnaturelle ».

Au sud, un texte rédigé en grec : « Entre, t’arrêtant un peu, voyageur, tu es invité amicalement; en contemplant ces monuments du génie et des siècles, tu trouveras la paix, le repos et le soulagement de tes souffrances ».